2019 : Visites dansées | Fondation Phi

Fondation Phi pour l'art contemporain

Danser l’art contemporain

Fin 2018, le FQD propose à la Fondation Phi pour l’art contemporain d’élaborer des visites qui mêlent arts visuels et danse. L’idée est de créer avec un danseur un corpus de mouvements inspirés par l’exposition qui est ensuite intégré à la médiation orale de la fondation. Les visites sont animées par un médiateur de la fondation et une danseuse. L’un présente les œuvres et l’artiste, l’autre propose des mouvements pour expérimenter l’œuvre. 

Nous avons travaillé sur deux expositions avec la Fondation Phi. Kyra Jean Green a créé le corpus pour Everything that you Desire and Nothing that you Fear qui présentait le travail de Jasmina Cibic. Elle a collaboré avec Janelle Hacault pour la deuxième exposition, LIBERTÉ CONQUÉRANTE, autour des œuvres de Yoko Ono. Les visites ont été animées par les deux chorégraphes ainsi qu’Emmanuelle Martin et Sara Harton.

Nous avons proposé ces visites dansées à plusieurs organismes qui travaillent avec des personnes ayant des problèmes de santé mentale ou une différence intellectuelle (ADMI, Club Ami, Purplestars Montréal, Les Muses, Compagnons de Montréal et Centre Au Puits). Les visites dansées fonctionnent très bien avec ce public car elles privilégient le sensitif sur le cognitif, l’action sur l’écoute et mobilisent davantage la concentration que les visites traditionnelles. Trois visites ont été offertes au grand public dont une pour les familles. 

La deuxième exposition s’est conclue par l’événement Dissection qui venait compléter le cycle des visites dansées. Nous avons invité Caï Glover, Janelle Hacault, Édouard Hue et Yurié Tsugawa de la Compagnie Beaver Dam à danser autour des œuvres de Yoko Ono. Les performances ont été suivies d’une courte discussion avec les artistes. 

Ce projet a été extrêmement enrichissant pour tous les intervenants. Le projet a permis aux médiateurs de la Fondation de poser un regard neuf sur les œuvres mais aussi sur leur pratique. Les artistes ont été inspirés par l’approche pluridisciplinaire. Les participants ont souligné l’originalité de la démarche. Le mouvement, le ressenti corporel a rendu les œuvres d’art visuel plus proches, plus sensibles. 

Partager cette page

Patrimoine Canada
CAC
CALQ
Culture et communications québec
CAM
Ville de Montréal