Mot d’ouverture du festival

Sous le signe des grands bouleversements amenés par une année exceptionnelle, l’équipe du Festival Quartiers Danses (FQD) a choisi de prioriser la santé de ses partenaires, de son public, mais, surtout, des artistes du milieu de la danse et d’annuler sa programmation de spectacles en salle et internationaux. Cette décision difficile a mené l’équipe du FQD à jouer d’inventivité afin de continuer de répondre à sa mission de faire rayonner la danse de création sous toutes ses formes et hybridités. C’est ainsi qu’a vu le jour une nouvelles aventure : offrir une édition en ligne et accessible à tous, une vitrine sans pareil sur la danse montréalaise.

Le FQD est ainsi on ne peut plus fier de présenter une 18ème édition hybride en ligne et en contexte urbain: 16 co-créations réunissant 33 chorégraphes et cinéastes montréalais présentées en premières mondiales, 17 performances en contexte urbain, des entrevues avec les artistes de la programmation, une table ronde sur le  thème : « Danse et racisme systémique : Quels ancrages dans le corps et dans l’écosystème de la danse?» , une exposition photo rétrospective du festival, une programmation cinéma de 10 courts-métrages sur la danse d’artistes locaux et internationaux et deux performance téléphonique inédite.

Cette édition souligne également la contribution des femmes au rayonnement de la danse à Montréal, des créatrices puissantes et résilientes qui composent la majeure partie de la programmation de cette 18ème édition.

Afin de rester fidèle à son identité et de maintenir le caractère original de cet évènement rassembleur, du nouveau contenu numérique et exclusif sera diffusé quotidiennement entre le 11 et le 20 septembre 2020 et accessible gratuitement sur le site web du FQD.

Cette 18ème édition est dédiée à Madame Louise Harel, présidente de l’Assemblée nationale du Québec de 1981 à 2008 et co-gouverneure du FQD, pour son indéfectible soutien depuis 2005.

 

Mots de bienvenue

” Au cours des derniers mois, Montréal a vibré aux rythmes des mouvements sociaux comme de la crise sanitaire. Le Festival Quartiers Danses (FQD), branché sur sa ville d’Amérique du Nord, résonne aux pas de ces changements tout en restant connecté à son identité; faire rayonner la danse de création sous toutes ses formes et hybridités et, ce faisant, chercher de nouvelles manières de cultiver la connexion entre le public et les chorégraphes. 

C’est ainsi que je suis heureux de vous présenter, en premières mondiales, 16 co-créations de chorégraphes et de cinéastes locaux. Ces courts-métrages inédits ainsi que d’une table ronde et une exposition photo, disponibles gratuitement sur notre nouvelle plateforme de diffusion numérique, témoignent de la diversité et l’inventivité des artistes de Montréal, l’une des sept capitales de la danse. Montréal, comme terre d’accueil, est une ville ouverte sur le monde et cette diversité traverse la signature chorégraphique des artistes d’ici. 

De plus, cette année, je souhaite souligner le travail des créatrices et dédier cette 18ème édition à ces femmes de danse fortes et résilientes qui composent la majeure partie de notre programmation. 

Aux talons de cette 18ème édition, l’été s’achève plein de promesses, mais aussi d’inquiétudes. Dans cette saison de tous les changements, je vous invite à vous ressourcer grâce au langage universel d’une danse de création qui nous fera du bien. Je vous souhaite, à toutes et à tous, un bon festival! 

rafik wp

Rafik Hubert Sabbagh

Directeur général et artistique

18small-

Marc Béland

Président et porte-parole

“Difficile cette année de faire fi du contexte extraordinaire dans lequel la 18ème édition du Festival Quartiers Danses (FQD) voit le jour. La mission du FQD, amener la danse là où elle n’est pas, prend différemment son sens en période de pandémie. Dans ce contexte, le numérique apporte de nouvelles possibilités pour une diffusion plus vaste de la danse de création d’ici. C’est grâce à sa créativité et à sa persévérance que l’équipe du FQD a réussi un tour de force : imaginer et réaliser en quelques mois un tout nouveau festival, principalement en ligne, face à l’inconnu et à l’imprévisible. En cette 9ème année comme porte-parole, je suis plus fier que jamais de vous présenter une édition locale, numérique et audacieuse qui sera présente sur le web comme dans les quartiers de Montréal.

En parallèle de sa programmation, le FQD a développé, depuis 2013, une expertise en médiation culturelle unique au Québec. Le département de médiation culturelle met en place des projets qui rejoignent par la danse des populations marginalisées tout au long de l’année. À l’écoute des événements bouleversants de l’actualité, l’équipe de médiation culturelle a, cet été, visité des CHSLD de quatre différents quartiers de Montréal afin d’offrir un moment de répit aux résidentes et résidents sous forme de performances dansées. Pendant le confinement, des ateliers de médiation culturelle en ligne et dans les parcs de différents arrondissements ont aussi permis à différentes communautés montréalaises de se reconnecter en sécurité à travers la danse.

En cette 18ème édition, retrouvons-nous, ensemble et à distance, mais toujours autour d’une passion renouvelée pour la danse. Je vous souhaite un excellent festival !”

Copie de Louis Elyan Martin 4