Charles-Alexis Desgagnés / Hoteloko


9 septembre 2019 20:00
80 min
Cinquième Salle de la Place des Arts
Voir sur Google Map

Mue érable

Chorégraphe : Charles-Alexis Desgagnés

 

Si l’on pouvait muer à la façon d’un reptile, que laisserait-on derrière soi? Que résulterait-il de cet état de vulnérabilité intense? Mue érable explore les Granthis, les trois noeuds à dénouer dans la tradition yogique : le noeud du ventre, le noeud du coeur et le noeud de la tête, le tout dans un environnement alliant inquiétante étrangeté et onirisme. L’espace au plancher blanc est recouvert de nombreux morceaux de tissus colorés, ces derniers pouvant représenter les peaux mentales, émotionnelles, physiques ou spirituelles laissées derrière soi. De gré ou de force.

Ces tissus structurent également l’espace scénique, créant des formes géométriques au sol au suivant les déplacements du danseur et permettent à l’espace de lui aussi muer. Charles Alexis Desgagnés est toujours en quête d’une authenticité naturelle sur scène, d’un “juste milieu”. Il propose une gestuelle alliant une physicalité notable à une présence assumée; un mélange d’athlétisme, de groove, de fluidité, de sensibilité et d’images. La musique du compositeur classique Jean-Michel Blais et celle de l’artiste sonore Marie-Hélène Brousseau complète la cohésion de l’oeuvre où le mouvement guide l’expérience, telle une méditation cinématographique.

Distribution

Interprète : Charles-Alexis Desgagnés
Aide à la répétition et conseils à la création : Vanessa Brazeau, Janelle Hacault et Claire Seyller.
Musique : Jean-Michel Blais et Marie-Hélène Brousseau
Costumes : Charles- Alexis Desgagnés
Éclairage : Claire Seyller
Photographe : Marie-Ève Dion et Keegan Boulineau
Remerciements : Merci à Stéphanie Bokownski pour les tissus de même qu’à toute l’équipe du FQD et de Mue érable 2018 (beaucoup d’amour). Merci aux merveilleuses Claire, Janelle et Vanessa pour l’aide et les conseils à la création de même qu’à Jean-Michel et Marie-Hélène pour donner des sublimes notes à mes mouvements.

Absolutely Fabulous Dancers

Chorégraphe : Magdalena Przybysz | HOTELOKO movement makers

 

« Vous pouvez être convaincus que nous sommes les mêmes que vous, pétris de la même argile. Nous n’avons pas d’autre but que celui que nous avons déclaré. C’est le programme de base de notre action. Si vous nous aidez, nous essayerons d’atteindre cet objectif ensemble. Pouvez-vous m’aider ? » Fragment d’un discours de propagande communiste, années 1970, Edward Gierek

L’actrice et la chorégraphe se penchent ensemble sur leurs racines artistiques et leurs histoires, en abordant le thème de l’identité, de l’éducation et des changements climatiques. Elles essaient d’identifier ce qui leur donne des ailes et ce qui les fait chuter. Absolutely Fabulous Dancers cherche des réponses et des inspirations dans le passé, dans l’histoire polonaise, dans le mouvement quotidien, dans la mémoire du corps et dans des outils performatif. Cette façon de faire crée ainsi un style de danse unique, absurde et légèrement bizarre. Elle brise les stéréotypes et les attentes par rapport à ce que le danseur devrait être et pose les questions suivantes: Qu’est-ce qui nous a façonnés ? Où est-ce qu’on va ? Est-ce que quelqu’un sait ce à quoi nos vies ressemblerait sans notre éducation ? Faut-il qu’on se réveille et qu’on oublie tout ce qu’on a dû apprendre pour continuer ? Pouvons-nous trouver la paix, en dépit de l’histoire récurrente qui revient comme un boomerang ?

Distribution

Interprètes : Magdalena Przybysz, Mirosław Woźniak, Agata Życzkowska
Musique : Zdzisława Sośnicka « Aleja gwiazd », Bomfunk MCs « Freestyler », Martin Garrix « Animals », Haddaway « What Is Love », Swan Lake Ballet (Tchaikovsky) – Act I II. Valse (Tempo Di Valse)
Costumes : Anna Ciupryk
Photographe : Anna Ciupryk
Remerciements : Nos partenaires, Dance Art Center, Adam Mickiewicz Institute, PROM Kultury, The city of Warsaw

 

Cette soirée est présenté par 

Partager cette page

Patrimoine Canada
CAC
Ville de Montréal
CAM