Nicolas Zemmour

Chorégraphe et danseur

Durée: 30 min

Programmation en salle
Mercredi 14 septembre, 20h
Studio Théâtre des Grands Ballets Canadiens à l'édifice Wilder

L'enfer d'un monde

Sextet

L’enfer d’un monde est une œuvre chorégraphique qui se veut empreinte d’humanité́. S’inspirant des violences conjugales, qui se sont accrues avec le confinement au début de la pandémie, la création explore les profondeurs de la violence humaine et l’espoir de la renaissance avec le dépassement pour s’en sortir. 

En étudiant cette violence et cet espoir, avec le souci d’être inclusif et non-genré, Nicolas Zemmour parcourt des chemins intérieurs, véritables voyages initiatiques dans notre être le plus profond. C’est par la réalisation que le monde se dirige abruptement vers une pente où la violence est quotidienne et intime que surgit la nécessité de nouer l’art de la danse à ces violences.

Née en temps de pandémie, l’œuvre se trouve inévitablement teintée par un contexte de désœuvrement : solitude, violence, isolement mais aussi espoir et renaissance. Alors que nous en avons été longtemps privé.e.s, le chorégraphe souhaite remettre la sensibilité au cœur de notre existence. L’enfer d’un monde est par ailleurs une référence aux mythes fondateurs de l’humanité́ invitant à nous plonger dans la poésie sans fin de nos renaissances successives. 

Biographie

Nicolas Zemmour est diplômé du Conservatoire à Rayonnement Régional du Grand Avignon, en plus de sa formation à la Folkwang Universität Essen pour apprendre la technique et la philosophie de danse de Pina Bausch. Danseur au Ballet Prejlocaj pendant plusieurs années, c’est en 2019 qu’il quitte la France pour le Canada, où il fonde le ZemmourBallet à Sherbrooke. En 2022, le ZemmourBallet a acquis le statut de compagnie résidente permanente au CASJB (Centre des Arts de la Scène Jean Besré).

Vision artistique

Pour moi, la danse est un lieu essentiel d’émotions, de sens et de formes. J’en reviens aux origines du mot : « ex-motion », ce qui est en-dehors du mouvement, en dehors du temps et de l’espace déployés par la danse. L’émotion doit mener ailleurs, au-delà̀ d’un récit, au-delà̀ d’un sens, au-delà̀ d’une compréhension. Je me laisse emporter par mon processus de création, je transcende les concepts dans ma danse. La danse s’incarne dans un corps poétique, libéré des pesanteurs de la gravité.

Interprètes : Nicolas Zemmour, Claire Campbell, Émilie Demers, Catherine Wilson, Chantal Carrier, Amandine Garrido