Maïka Giasson
et Alexandre Wilhelm

Chorégraphes et interprètes

Extrait de l’œuvre Tracking.

Durée : 25 minutes.

Programmation en contexte urbain
Lundi 13 septembre 11:35
Place des Festivals

Mercredi 15 septembre 11:35
Place des Festivals

Jeudi 16 septembre 11:35
Place des Festivals

Vendredi 17 septembre 11:35
Place des Festivals

Tracking

Duo

Témoignant de la vitesse fulgurante à laquelle notre société évolue, Tracking est une course contre l’inatteignable, doublée d’un sentiment d’être poursuivi. Évoluant en synergie avec la musique, les danseurs tentent de rétablir l’équilibre entre le passé et le futur pour leur permettre de mieux vivre le moment présent. L’œuvre se veut une aventure : la poursuite de quelque chose, d’un idéal. Le duo nous dévoile avec subtilité une quête identitaire qui ne peut aboutir seul, mais qui pourrait se réaliser à deux.

Biographie

Originaires de Montréal, Maïka Giasson et Alexandre Wilhelm ont tous les deux étudié à l’École de danse contemporaine de Montréal. Issu du milieu de la danse urbaine, Alexandre est membre fondateur du groupe de Popping Dead Angle Crew. Il collabore avec Stacey Désilier, Tentacle Tribe, Barbara Kaneratonni Diabo et Destins Croisés. Après sa graduation, Maïka entreprend des stages de perfectionnement en Europe, notamment à B12 et à P.A.R.T.S. Elle a collaboré avec Stacey Désilier, Jacques Poulin-Denis et Parts+Labour_Danse.

Vision artistique

Stimulés par un désir de faire valoir la danse comme une représentation sociale de notre environnement, notre travail est fortement inspiré par la diversité et le mélange des styles. Nous utilisons des concepts de gestes issus du Breaking et du Popping, tout en demeurant dans une approche créative contemporaine. Nous cherchons à créer un univers physique et poétique, tout en gardant un esprit joueur. Nos recherches gestuelles sont poussées par une volonté de créer un environnement où les interprètes se sentent libres de s’exprimer pleinement.

Crédits photo performance : Étienne Béland