Jeanne Renaud

Chorégraphe

Louise Bédard et Marc Boivin

Interprètes

Extrait de l’œuvre Projet Feldman/Renaud. 

Durée : 77 minutes.

Nouvelle création, après-midi complet.

Programmation en salle
Samedi 11 et dimanche 12 septembre 14h30
Salle Bourgie Musée des Beaux-Arts de Montréal

Projet Feldman/Renaud

Duo

Pour Jeanne Renaud, cette nouvelle création fait écho à sa rencontre marquante avec le compositeur Morton Feldman, dans le New York de l’après-guerre, quand elle n’avait que 17 ans. La musique de Feldman, qui accorde toute la place au son, au silence, au temps et à l’espace, n’a cessé depuis de résonner en elle. Un des derniers opus du compositeur, For Bunita Marcus, une œuvre pour piano d’une durée de 77 minutes, est l’élément catalyseur de ce travail avec Louise Bédard et Marc Boivin, les deux danseurs de prédilection de Renaud. Un homme, une femme de dos, éloignés l’un de l’autre; marchent lentement dans l’espace et ne se voient pas. Pourtant leurs gestes s’appellent, ils dialoguent avec les infinies nuances de la musique, interprétée en direct par la pianiste Claudia Chan, créant ainsi une délicate alchimie. Dans ce lieu magique qu’est la salle Bourgie, baignée de lumière naturelle, le temps est aboli… Une expérience intime et minimaliste, faite de silence, de résonances mystérieuses, d’élans et d’éclats ténus, qui invite à plonger en soi.

Biographie

Jeanne Renaud a joué un rôle prépondérant dans l’évolution de la danse contemporaine au Québec. Durant sa carrière, elle a créé plus de 50 œuvres chorégraphiques, entre autres pour le Groupe de la Place Royale, qu’elle a fondé en 1966, en plus de travailler avec plusieurs compositeurs et artistes visuels de réputation internationale. Son apport à la danse a été souligné par plusieurs prix et récompenses.

Vision artistique

   Ma démarche naît d’abord de rencontres, puis ensuite de travail en studio, elle passe de simples intuitions à l’exploration plus aboutie. Chaque projet est unique, ici je me suis inspirée de la notion de désir entre deux êtres, leur différence sexuelle, leur attirance et leur fléchissement, leur enlacement et leur quête respective d’identité. Depuis toujours, ces idées que les corps véhiculent sont issues de ma propre expérience. Il s’agit d’un travail de transmission de vécu et de savoir-faire, les miens, mais aussi celui des danseurs.

Crédits photo portrait : Claudia Chan Tak

Crédits photo performance : Liliana Reyes (avec l’aimable permission de Dance Collection Danses)