Charles Brecard

Chorégraphe et danseur

Extrait de l’œuvre Soliloquy.

Durée : 25 minutes

Programmation en salle
Mardi 13 septembre, 20h
Studio-Théâtre des Grands Ballets Canadiens à l’édifice Wilder

Soliloquy (25min)

Solo

Le soliloque est un discours pour soi, celui d’une personne qui se parle à voix haute. Dans SOLILOQUY, l’interprète voyage à travers les méandres de ses pensées, se poussant à faire face à ses émotions, ses questionnements et ses angoisses. L’accompagnant dans son introspection, un squelette symbolisant les vestiges de l’humanité partage la scène. Une puissante valse entre l’homme et la carcasse s’ensuit, enchaînant confessions, accusations et partage. Le solo agit comme une déclaration et un voyage face à nos pertes, nos regrets, nos colères et nos déflagrations. 

Au ton pessimiste, presque fataliste, l’artiste juxtapose en contraste humour, joie et sincérité, aspirant ainsi à stimuler l’imaginaire, à remettre en question sa tendance au déni. Que l’inertie fasse place à l’action et à la prise de position.

Biographie

Originaire de Nouvelle-Calédonie de la diaspora vietnamienne, Charles Brecard obtient son diplôme de l’École de Danse Contemporaine de Montréal (EDCM) en 2017. Il a depuis collaboré avec plusieurs artistes montréalais.es tel.le.s que Parts+Labor_Danse, Andrea Peña, Andrew Skeels et Martin Messier. Il développe sa pratique nommée « FLUIDIFY »,  influencée par ses origines ethniques et culturelles mais aussi par la danse urbaine, folklorique et contemporaine. Ses œuvres chorégraphiques, empreintes d’une grande physicalité et d’une poésie théâtrale, ont été présentées et reconnues dans plusieurs pays.

Vision artistique

Ma démarche artistique se définit principalement par la recherche d’un mouvement lisible, brut, fluide, spontané et esthétiquement distinct. Ma pratique FLUIDIFY me permet de développer un vocabulaire gestuel riche, axé sur une physicalité puissante, enracinée et inspirée de toutes les danses que j’ai pu expérimenter en plus d’y apporter les notions d’état de flow et d’anti-fragilité. La danse est pour moi un chemin spirituel, un moyen de se dédier à plus grand que soi et d’abandonner son égo.

Crédits photo portrait : Olivia N’guyen

Crédits photo performance : Melika Dez