À petits pas : Vers la rupture de l’isolement (partie 2)

9 décembre 2019

(Lire la partie 1: La rencontre des enfants et des aînés)

Les ateliers À petits pas visent à rompre l’isolement de certains résidents et à sensibiliser les enfants aux problématiques des aînés. La rencontre entre les deux groupes fonctionne comme des vases communicants : elle stimule les aînés et calme les enfants.

Cette rencontre entre deux générations très différentes, tant sur le point physique de psychologique, est un réel défi. Letizia Binda-Partensky, médiatrice du FQD, nous explique : “ Les résidents des CHSLD auront davantage tendance à regarder la danseuse et les enfants en mouvement plutôt que de se joindre à eux. Notre rôle est de les inviter individuellement à participer. L’aide des technicien(ne)s en loisir et des aidants qui côtoient les résidents au quotidien nous est précieuse, car ils connaissent mieux que nous les conditions de chaque personne. Nous parvenons ensemble à mieux impliquer chacun et à adapter les mouvements à leurs capacités.”

Les ateliers À petit pas sont ludiques et créatifs, ce qui permet aux enfants de surmonter leur timidité lorsque confrontés à la différence. Ici, le rôle de la médiatrice devient fondamental : “La construction d’un rapport de confiance est très importante: les aînés participeront de plus en plus si on les appelle par leur nom ou si on crée un contact direct,” soutient Letizia. La danseuse invitée, Cara Roy, ajoute que les expériences intergénérationnelles nous aident à développer une conscience des autres et à faire valoir une vie communautaire inclusive.

Le choix de la danse comme moyen de rapprochement “permet d’entrer en connexion avec l’autre, tout en s’amusant”, souligne Cara Roy.” Alors que pour les aînées, la danse vient créer du divertissement dans leur journée, les enfants développent une relation fondamentale avec le corps et développent leur imaginaire. 

Après 2 mois d’ateliers, les dernières rencontres entre les enfants et les aînés nous ont réservé de belles surprises. Les enfants CPE Garde-Amis et De La Dame ont préparés deux cartes collectives pour remercier les résidents, dans lesquelles ils ont représenté les aînés avec qui ils ont dansé. Alors qu’au CHSLD Bruchési, les enfants et les aînés ont dîné tous ensembles lors de leur dernière rencontre, et les enfants du CPE de la Dame ont entonné une chanson de Noël en distribuant une carte à chaque résident. Une belle expérience qui, nous l’espérons, a permis un premier rapprochement pour voir naître d’autres initiatives intergénérationnelles.

Nous tenons à remercier chaleureusement  les Caisses Desjardins du Coeur-de-l’Île et du Plateau-Mont-Royal ainsi que de l’arrondissement du Sud-Ouest pour leur soutien tout au long du projet.

Please follow and like us:

Partager cette page

Patrimoine Canada
CAC
CALQ
Ville de Montréal
CAM
Le Sud-Ouest de Montréal