Khi (χ) + STAFF + Cube

Jeudi 17 septembre, 12 h
Place des Festivals
À l'angle des rues Sainte-Catherine et Jeanne-Mance

 

Josiane Fortin Danse AJosiane Fortin (Montréal)
Khi (χ)

Khi (χ) est une chorégraphie contemporaine qui invite à découvrir l’intériorité et l’extériorité de deux danseurs à travers une démarche sensible et sensorielle. Les interprètes s’inspirent des textures d’objets divers ainsi que de l’environnement urbain et investissent corporellement ces textures variées de façon qualitative et sonore, pour qu’émergent des pulsions et des états. La chorégraphie Khi (χ), nommée d’après la lettre grecque « χ : khi », est un dialogue corporel qui se tisse dans l’entrecroisement (χ) et dans l’interconnexion des mondes sensibles et imaginaires des danseurs.

Interprètes : Myriam Tremblay-Quévillon, Antoine Turmine
Répétiteur/œil extérieur : Emmanuelle Bourassa-Beaudoin
Costumes : Josiane Fortin et interprètes
Photographe : Cindy Lopez
Remerciements : Le Département de danse de l'UQAM
 

StaffDamián Muñoz et Virginia García
La Intrusa Danza (Barcelone)
STAFF

Nous avons besoin que nos actions soient reconnues, et c’est pourquoi nous nous appuyons sur des témoins. Le fait que nous en ayons besoin nous rend faibles; aussi, nous luttons bec et ongles pour les défendre et pour les protéger. Cette forte présence nous influence et peut faire de nous les êtres les plus faibles au monde. En tant qu’êtres humains, nous avons besoin d’aspirer à quelque chose, et nous passons d’une personne à l’autre puisqu’il nous est impossible de vivre sans le contact des autres et sans se savoir essentiel pour quelqu’un.

Interprètes : Virginia García, Damián Muñoz & Alexis Fernández (Maca)
Musique originale : Steven Dall & Borja Ramos
Costumes: La Intrusa
Éclairages : Jorge Fuentes
Remerciements : Cane (N. Canela)
 

201505_vitormunhoz_zogma_cube-29[ZØGMA] Collectif de folklore urbain (Montréal)
Cube

Première création in situ de [ZØGMA], Cube évolue sur un tout nouveau terrain de jeu pour la gigue : un espace hors les murs du studio ou de la salle de spectacle qui permet la liberté de mouvement. Trois danseurs et un percussionniste alternent prouesses rythmiques et gestuelles dans un contexte multidimensionnel influencé par les différents lieux de performance. Les interprètes manipulent six planches de bois qui passent graduellement d’espace de danse éclaté à une structure cubique contraignante. Cette diminution progressive de l’aire de danse influence le langage chorégraphique utilisé et la charge émotionnelle véhiculée.
 
Interprètes : Olivier Arseneault, Antoine Turmine, Ian Yaworski
Répétiteur/œil extérieur : Mario Boucher
Musique : Patrick Dugas
Costumes : Yaëlle Azoulay
Photographe : Vitor Munhoz
Scénographie : Louis Gloutnez, Michel Forget, Olivier Arseneault
 

Extrait vidéo