Hybridité et émergence 2 – Programme triple – Montréal

Jeudi 17 septembre, 20 h
Cinquième Salle de la Place des Arts
260, boulevard de Maisonneuve Ouest

 
Le volet Hybridité et émergence met de l’avant le talent des jeunes chorégraphes d’ici. Créativité, originalité, fougue : Schneck présente un duo chargé d’émotion, Philips offre en solo une gestuelle dynamique et cyclique tandis que Dandenneau propose une relecture en trio de Huis clos de Jean-Paul Sartre.

Achetez vos billets

Ten years in Vancouver - par Michael MontanaroNatalie Schneck (Montréal)
Ten Years in Vancouver

Ten Years in Vancouver est un duo de danse contemporaine. Il combine un contenu hardi chargé d’émotions, le tout exprimé d’un point de vue profondément sensible. Les moments de deuil, de désir ardent et de joie d’une relation amoureuse sont traduits de façon dynamique par l’entremise de l’espace qui existe entre deux personnes. Cette œuvre est délibérément présentée à Montréal afin d’ajouter au concept d’éloignement géographique qui façonne grandement le contexte de ces interactions.

Interprètes : Manuel Shink, Emma Lee Iversen
Musique originale : Stefan Smulovitz
Photographe : Michael Montanaro

 

ElleJames Philips (Montreal)
Cyclical Return

Que se passe-t-il si nous répétons constamment le même cycle, la même vie, voire la même existence? Pourquoi sommes-nous alors disposés à répéter certains schémas indéfiniment? Comment pouvons-nous écouter en boucle la même chanson des heures durant sans pour autant remarquer les actions ou les événements qui se produisent devant nous une centaine de fois par jour? Combien de pas avons- nous dansés? Combien de vies avons- nous vécues? Quand tout cela prend-il fin?

Interprètes : James Philips
Répétitrice : Chi Long, Marie-Claire Forté

 

PD_Marijoe_Gen-01-webPhilippe Dandonneau (Montréal)

En collaboration avec les interprètes

Défonce la porte; elle reviendra dans ta face

Le jugement d’autrui joue un rôle important dans la connaissance et le développement de soi. Ces perceptions sont toujours présentes lorsque nous tentons de nous définir et d’affirmer notre identité. Bon nombre de gens sont en enfer parce qu’ils dépendent trop du regard d’autrui. En ce sens, cette œuvre se veut une relecture de la pièce Huis clos de Jean-Paul Sartre; elle porte sur l’idée que nos actions sont davantage teintées de l’opinion des autres que ce que l’on prétend. À l’ère des médias sociaux et de la gloire instantanée où tout est prétexte à exhiber son égo sans tabous, Défonce la porte; elle reviendra dans ta face vient confirmer que la présence des autres est indispensable, mais parfois nocive pour notre propre existence.

Interprètes : Philippe Dandonneau, Marijoe Foucher, Geneviève Lauzon
Répétitrice : Christine Charles
Costumes : Philippe Dandonneau
Photographe : Gabriel Germain
Remerciements : Département de danse de l'Université du Québec à Montréal
 

Extrait vidéo