Hybridité et émergence – Collection 3

Jeudi 19 septembre, 21 h 30
Vendredi 20 septembre, 21 h 30

Studio Hydro-Québec du Monument-National

 

Les quatre créateurs du dernier volet d’Hybridité et émergence mêlent les styles avec brio pour nous donner à voir une danse énergique et saisissante. Olivier Arseneault offre une adaptation en salle de sa pièce Dérive, également programmée en extérieur. Julienne Doko présente Mémoires perdues, où hip-hop, samba, danses traditionnelles africaines et danse contemporaine s’entremêlent pour incarner un sentiment d’urgence. Catherine Lafleur surprend par une danse franche, brute, et nous livre un percutant quatuor qui utilise l’adversité comme moteur. Et Alix Dufresne développe un langage singulier à la limite de la danse et du théâtre pour traiter, par l’épuration de la parole et du corps, du fléau contemporain des maladies dégénératives.

Chorégraphes :

webOlivier Arseneault - Epave @Valérie Sangin Olivier Arseneault (Montréal)
Dérive

Dérive est une approche rythmique épurée puisant dans le code morse, ce langage minimaliste basé sur la cadence, qui scande un rythme de vie empreint de détresse. Ce mode d’expression employé pour évoquer l’urgence de l’homme moderne aux prises avec ses fardeaux prend sa place comme langage universel au sein d’une trame musicale originale. Dérive s’appuie parallèlement sur cet art plutôt méconnu qu’est la gigue québécoise traditionnelle, cette danse percussive de virtuosité alliant rythmique et mouvement. L’apport de la danse contemporaine et du mouvement acrobatique ajoute ici beaucoup de possibilités à cette forme de danse traditionnelle.

Interprète : Olivier Arseneault
Répétitrice / œil extérieur : Elisabeth Pelletier-Ouimet
Musique : Réjean Arseneault, Olivier Arseneault
Éclairages : Simon Deraspe
Photographe : Maxime Pelletier-Huot

webJulienne Doko - Mémoires Perdues @Dioni PereiraJulienne Doko (Montréal)
Mémoires Perdues

Mémoires perdues remet en question les notions de mémoire collective et de progrès : apprenons-nous véritablement des leçons du passé ? La mémoire collective est dépositaire des progrès de l’humanité. Cependant, la marche de l’histoire ne se résume-t-elle pas à un éternel recommencement ? Le progrès, fondamental dans nos sociétés, est porteur d’espoir. Pourtant, ce progrès ne nous mène-t-il pas au déni quant aux maux qui nous affligent ? Affrontant cette dualité, la pièce s’inspire de la gestuelle d’Obaluaiê, une divinité afro-brésilienne. Mémoires perdues établit un dialogue entre deux danseuses et un slameur en quête de réponses, confrontant parole et mouvement, présent et passé, danse contemporaine et africaine.

Interprètes : Chantal Thine, Fabrice Koffy et Julienne Doko
Répétiteur / œil extérieur : George Stamos
Musique : Le R Premier
Costumes : Julienne Doko
Photographe : Dioni Pereira
Remerciements : À tous les collaborateurs et au festival Quartiers Danses.

webCatherine Lafleur - Struggle II @Sonya StefanCatherine Lafleur (Montréal)
Struggle II

Struggle II s'intéresse aux combats déstabilisants imposés par la vie, qui poussent à cette résistance permettant de garder le cap. À pieds joints, on plonge, on entre dans l'action, on se démène. L’être humain s’efforce de fournir une énergie considérable tout en considérant ses limites physiques et psychologiques. Cela s'exprime notamment par la dynamique d'acharnement, l'entêtement, la volonté de se réaliser et de toucher les étoiles. La pièce s'inspire aussi de l'opposition entre l'individualisme et la collaboration. Tantôt, les danseurs se résistent, s’isolent, tantôt, rassurés par le soutien de l'autre, ils deviennent ensemble constructifs.

Interprètes : Josianne Latreille, Émilie Morin, Mathieu Campeau, Justin Gionet
Répétiteur / œil extérieur : Nicolas Patry
Musique : Ludo Pin
Costumes : Catherine Lafleur
Photographe : Sonya Stefan
Vidéo, réalisation et caméra : Catherine Lafleur
Montage vidéo : Minh Tran
Remerciements : Quartiers Danses, tous les artistes impliqués, le pavillon de Danse de l'UQÀM et le public.

webAlix Dufresne - CHUTES @Alix DufresneAlix Dufresne (Montréal)
Chutes

Notre société actuelle a entamé une lutte avec notre humanité. La science, la brutalité, la foi et la politique sont autant d’armes qui assouvissent notre besoin de toute-puissance. Mais une chose résiste à ce combat : notre condition d’êtres mortels, d’êtres dégénérescents. La perte de nos capacités physiques et cognitives est inévitable, mais comment composer avec elle au quotidien en sachant pertinemment notre destin ?

Voilà un questionnement qu'affrontent de jeunes danseurs pourtant en plein déploiement de leur potentiel physique, et les réponses qu’ils cherchent n’ont rien pour nous rassurer.

Chorégraphe : Alix Dufresne
Dramaturge : Maxime Champagne
Répétiteur / œil extérieur : Manon Oligny et Dave St-Pierre
Interprètes  : Karina Champoux, Jérémie Francoeur, Alexis Lefèbvre, Marilyn Perreault
Musique : Grand Poney
Costumes : Elen Ewing
Remerciements : École nationale de théâtre, Zogma