Festival Quartiers Danses

Twitter Facebook Instagram
  • Parce qu’on est tous des animaux | Sébastien Provencher

    Date : 14 septembre 2017
    Heure : 5:00  à  6:00

    JEUDI 14 SEPTEMBRE ▶︎ 17H
    VENDREDI 15 SEPTEMBRE ▶︎ 17H

     Jardins Gamelin

     

    PREMIÈRE – CRÉATION 2017

    SébastienProvencher

     © Laurent Nauleau

    Parce qu’on est tous des animaux | Sébastien Provencher

    Vivre dans une société où l’on croit connaître tout le monde, mais où l’on ne se connaît même pas soi-même. Vivre et survivre dans cette jungle humaine. Parce qu’on est tous des animaux s’inspire de l’animalité qui sommeille en nous, de la splendeur et de la laideur de l’être humain, de cet amour et de cette haine que l’on peut exercer l’un sur l’autre et de ces facettes de notre personnalité que l’on cherche à cacher.

    Cette œuvre est créée en collaboration avec les étudiantes de la troupe Danse Université de Montréal (DUM) pour les Activités culturelles de l’Université de Montréal (www.sac.umontreal.ca)

    Collectif de 8CommunautaireJeunesse FougueuseDanse contemporaine

    • Danseuses : Thaïna Rosinvil, Sarah-Jeanne Rajotte-Julien, Sofia El Iraki , Marie-Michelle Richard, Shanie Roy , Sandra Lafortune, Féroë Pontay, Lena Krause
    • Œil extérieur : Corinne Crane-Desmarais, Keven Lee
    • Costumes : Sébastien Provencher, Sarah Jeanne Rajotte-Julien
    • Photographe : Laurent Nauleau
    • Remerciements : Activités Culturelles de l’Université de Montréal (troupe de danse), Festival Quartiers Danses, Marie-France Labelle, Keven Lee, Corinne Crane Desmarais

     

    BIOGRAPHIE DU CHORÉGRAPHE

    Sébastien est diplômé d’un baccalauréat en danse contemporaine à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), où il reçoit la bourse William Douglas. Ses créations ont été présentées dans divers festivals et évènements à Montréal tels que Quartiers Danses, Zone Homa, Vue sur la Relève, Short and Sweet, La petite Scène à Québec, Dance Matters à Toronto et Auteurs de Troubles à Lyon. Ses créations sont orientées autour de questionnements sur la notion du genre, de l’interdisciplinarité et des enjeux sociopolitiques. Sa plus récente création, Children of Chemistry a reçu la bourse Prix Coup de Cœur du Public au festival Quartiers Danses en 2015.

    VISION ARTISTIQUE 

    Dans mon travail chorégraphique, je m’intéresse particulièrement à l’interdisciplinarité, aux questions de genre et aux formes de présentation plus engagées politiquement. Je cherche à créer des pièces à la frontière entre plusieurs disciplines artistiques, brouiller les frontières entre les disciplines pour donner à voir un art qui confronte, questionne et émeut. J’explore le mouvement et la danse dans l’optique où ils servent le propos, plutôt qu’à l’inverse. Je m’intéresse au mouvement comme porteur et vecteur de sens pour la chorégraphie.