Festival Quartiers Danses

Twitter Facebook Instagram
  • Portrait - Philippe Meunier @Mélanie Lafontaine

    Philippe Meunier

    Démarche artistique

    La mise en œuvre de La Pyramide du Sauveur s’orchestre depuis plusieurs années. Le travail de recherche pour son premier solo, Répercussions (2011), a permis à Philippe Meunier d’allier la danse urbaine, la danse contemporaine et la gigue, la fluidité du corps côtoyant la rigidité de la gigue. La deuxième étape a été pour lui d’intégrer de manière pertinente sa passion pour la vidéo à l’art de la danse. Cette chorégraphie de gigue contemporaine consolide une gestualité qui se nourrit de la résonance constante du corps; la résonance des mains qui frappent le corps, des pieds qui créent des rythmes sur le sol, comme une force d’impact, une ponctuation gestuelle.

    Biographie

    Artiste téméraire aux talents variés, Philippe Meunier fait son apprentissage dans plusieurs ensembles folkloriques avant de se joindre aux Sortilèges – Danses du Monde en 2002, puis à [ZØGMA] Collectif de folklore urbain en 2008 comme interprète, chorégraphe et adjoint à la direction artistique. Depuis 2005, il gravite dans l’aventure de la Biennale de gigue contemporaine (BIGICO) à titre de membre du conseil d’administration, en plus de travailler comme interprète pour plusieurs créateurs et comme chorégraphe. Son solo Répercussions (4e BIGICO 2011 – Parcours Danse 2011) devient l’ébauche de sa troisième création, La Pyramide du Sauveur, qui s’inscrit dans la continuité de son vocabulaire chorégraphique.

    Photo : Mélanie Lafontaine


    RETOUR